© 2016 by Britivana - Charlène Gouëllo / Reproduction interdite.                                QUI SUIS-JE ?                                   La Chatterie de Britivana

COHABITATION : BAILEY ET MES P'TITS CHATS !

March 18, 2019

Coucou les Chamis,

 

J'espère que vous allez bien :))

 

Je vous retrouve sur le blog pour aborder un sujet qui revient souvent dans vos questions : est-ce que mes chats s'habituent à Bailey ?

 

Comme vous le savez, nous avons adopté un chiot Golden Retriever le 09 février dernier, à 2 mois et 1 jour, 10.37 kilos ;)

La question d'adopter un chien nous trottait dans la tête depuis plusieurs années et nous attendions vraiment le bon moment pour nous lancer dans cette belle (et nouvelle) aventure.

Nous nous étions posés énormément de questions pour choisir la race en fonction du caractère, de la santé, du mode de vie et de la compatibilité avec nos chats. J'avais d'ailleurs rédigé un article à ce sujet à retrouver ici

Nous avons donc choisi le Golden Retriever et vraiment, nous ne le regrettons pas, Bailey est tellement adorable. <3

Il a été parfaitement socialisé chez son éleveuse Géraldine (élevage du Clos d'Hestia). On sent qu'il a vécu 9 semaines entouré d'amour et de douceur auprès de sa famille à 2 et 4 pattes et ça, c'est précieux car ces premières semaines ont été essentielles à son équilibre d'aujourd'hui. :)

Je souhaite remercier, encore une fois Géraldine pour son fabuleux travail. 

 

 

 

 

Préparation avant l'arrivée due Bailey

 

Pourquoi ai-je choisi cet élevage ? Géraldine élève également des chats British Longhair, un énorme avantage puisque j'ai aussi des chats et notamment des British. J'ai donc eu le coup de coeur. J'ai également demandé conseil à Royal Canin qui m'accompagne dans ce projet. L'équipe qui me suit a beaucoup plus de recul et de connaissances que moi sur ce sujet, c'était donc important de faire valider mon coup de coeur. 

 

Avant l'arrivée de Bailey, nous avons fait quelques modifications dans l'appartement : nous avons installé des étagères dans l'espace des chats pour doubler leur surface et pour qu'ils puissent se réfugier en hauteur si besoin. Nous avons également installé une chatière dans la porte de "la pièce à litières". Je ne voulais pas que Bailey puisse avoir accès aux litières, de peur qu'il prenne un malin plaisir à trop approcher sa truffe ;)

Loin des yeux, pas de tentation et c'est parfait ! Les chats ont donc une pièce fermée pour eux s'il éprouvent le besoin de s'isoler un petit peu.

 

 

 

L'arrivée de Bailey

 

Je me souviendrai toute ma vie du jour où nous sommes allés chercher Bailey. Géraldine nous avait dit qu'il serait peut-être malade en voiture ou qu'il pleurerait. Ni l'un ni l'autre, Bailey a été très calme et patient, une vraie crème. <3 

Nous avons instauré des règles dès son arrivée. Le fait d'avoir des chats et d'être habitués aux regards attendrissants nous a permis de ne pas céder aux regards "malheureux" de Bailey. Il sait qu'il est mignon, qu'on l'aime alors, il en joue ;) (et j'avoue, c'est souvent difficile de résister, mais il faut !)

 

 

 

Nous souhaitons qu'il respecte plusieurs règles comme ne pas monter sur le canapé, ne pas sauter sur les gens ou sur les meubles, etc. et bien sûr : ne pas faire peur aux chats !

 

 

 

Mes chats n'avaient jamais vu de chien avant Bailey. Nous étions (et sommes toujours) sur nos gardes et faisons très attention aux attitudes de Bailey. Il doit apprendre à être doux et surtout à comprendre leurs codes.

Par exemple, un chat qui bouge la queue montre qu'il n'est pas content. Or, c'est tout l'inverse pour les chiens ! Pas facile de se comprendre quand les codes sont différents ;)

Mes chats lui font donc comprendre lorsqu'il est trop brusque en feulant.

Peu à peu, ils apprennent à cohabiter. Certains vont traverser l'appartement en étant sur leurs gardes, en privilégiant la hauteur et d'autres vont marcher près de lui en feulant si Bailey vient trop près. Chacun son caractère et chacun son approche. On les laisse faire tout en les surveillant.

 

Je vous avoue qu'au début j'étais très "maman poule" avec mes chats parce que je ne voulais surtout pas qu'ils aient peur ou qu'ils vivent mal l'arrivée de Bailey. Mais il faut savoir que nos compagnons sont les éponges de nos émotions. En les surprotégeant, je leur transmets ma peur. J'essaie donc petit à petit de lâcher du leste et de les laisser faire, tout en contrôlant car parfois, Bailey met du temps à comprendre que le chat n'est pas réceptif à "sa demande d'amitié".

Et c'est vraiment comme ça que je le vois car Bailey est un distributeur de joie sur pattes ! De la joie, il en a à revendre et il l'exprime énormément. En revanche, mes chats sont beaucoup plus introvertis ^^ Du coup, lorsque Bailey arrive en trottinant tout content, mes chats en face ne sont pas du tout dans le même "mood" que lui. :) 

 

 

 

 

Les premières semaines, Bailey dormait dans la cuisine parce qu'il n'était pas encore propre (on y travaille toujours ;)) et pour laisser souffler les chats la nuit. Désormais, Bailey dort dans le salon avec sa Cat Family :) 

 

Bouboune s'est installé sur son nid dès le premier soir, le vrai Roi du Monde. ^^

 

 

 

 

C'est le premier à être venu à la rencontre de Bailey. Il le feulait mais voulait venir le voir, c'était plus fort que lui alors on l'a laissé faire.

Didine est souvent tout en haut de sa tour d'ivoire à côté de mon bureau. Sa position lui permet d'observer Bailey tout en étant en sécurité, c'est parfait. :)

Noupette a mis du temps à réaliser que Bailey était là puisqu'elle passe sa vie sous la couette ou les plaids :) Sa réaction face à lui est plutôt positive, elle ne se cache pas vraiment. L'autre fois, Bailey dormait sur le sol et elle est passée à côté de lui tranquillement.

Roméo est à la fois curieux et méfiant. Il veut aller vers lui, s'allonge par terre et le regarde. Lorsque Bailey s'approche, il recule en feulant mais ça ne l'empêche pas de suivre à nouveau Bailey. Il s'adapte à son rythme, je suis contente.

 

 

 

 

 

Nana fait ses petites "Missions Impossibles". Par terre, hop sous la table, hop sur le canapé, par terre et hop sur l'arbre à chat. Puis elle le regarde de haut avec son regard grumpy :)) Ce qui est bien c'est qu'elle ne se laisse pas impressionner. Si elle veut changer d'endroit, elle en change. Elle élabore simplement une stratégie de déplacement en amont. ^^

 

 

 

 

 

Enfin, Minouche est la plus réticente, je la laisse donc venir à son rythme. Elle court ventre à terre lorsqu'elle aperçoit Bailey. Il lui faudra plus de temps que les autres.

Lorsque Bailey aura grandi, qu'il sera plus calme et que les autres chats se seront également habitués à lui, elle comprendra qu'il n'est pas méchant, pas dangereux, que c'est juste un géant qui fait partie de la famille. :) 

Il faut laisser le temps au temps, je ne force pas les choses et je la laisse là où elle souhaite. C'est elle qui me guide.

 

Avoir Bailey à la maison me permet de prendre beaucoup de recul car je ne peux pas contrôler toutes les réactions des chats et de Bailey. J'ai parfois envie d'intervenir mais il faut qu'ils imposent eux-mêmes leurs propres limites, qu'ils apprennent à se connaître sans médiateur.

 

Je suis en revanche très fière de Bailey qui comprend petit à petit et n'insiste pas auprès des chats quand ils ne sont pas réceptifs. Je sens vraiment qu'il est intelligent et sensible. Il a de l'amour à revendre ce petit coeur. C'est le chien de famille parfait, toujours partant pour des câlins et pour jouer. 

 

Nous avons commencé les cours d'éducation, je vous en parlerai dans un prochain article, cela nous aide beaucoup !

Je peux cependant déjà vous dire comment nous essayons de travailler la cohabitation grâce aux conseils de Charly, l'éducateur Canidélite de Bailey que nous voyons chaque semaine en cours individuels et collectifs.

Il est important de mettre en place les exercices travaillés en cours, comme le "Stop", le "Pas bouger", etc.

Le plus simple est de commencer par la rencontre avec les chats les plus "calmes". Dans notre cas, nous avons présenté Chamallow et Nana en premier, les deux plus "cools" de la fratrie. Il faut toujours terminer une rencontre par une séance de jeu avec son chien pour que cette rencontre reste positive. En effet, lors de la rencontre, vous allez demander beaucoup d'attention à votre chiot. Sa récompense sera une belle séance de jeu avec lui ! :)

Il est important de rester calme car comme je le disais plus haut, nos animaux sont des éponges à émotions. Rester calme et travailler dans un espace où les chats ont la possibilité de fuir en hauteur ou dans une autre pièce pour ne pas les stresser. La rencontre doit être une démarche positive. Elle ne doit pas durer longtemps mais être répétée. 

Vous l'avez sans doute remarqué avec vos compagnons : le chien a la manie de courir après le chat. Il ne faut pas hésiter à l'arrêter et lui faire comprendre qu'il ne doit pas courir après lui. Pour cela, nous appliquons ce que l'éleveuse de Bailey avait commencé à travailler en lui disant "Tu laisses les chats". Dans ce cas précis, on fera en sorte de détourner la séquence par une distraction afin de ne pas inhiber Bailey (chats = négatif). Le but est de cohabiter tranquillement : les chats ne doivent pas être un source de stress pour Bailey et inversement.

Il faut savoir que de 2 à 4 mois, le chiot va se socialiser avec beaucoup d'animaux, animaux qu'il considérera comme familiers. Dans notre cas nous avons eu beaucoup de chance car Bailey a été socialisé avec des chats British. Les chats font donc déjà partie de sa famille, comme les humains. 

On remarque de réels progrès chaque semaine et surtout, Bailey respecte le langage des chats : il n'insiste pas.

 

Je vous parlerai plus longuement des cours d'éducation dans un prochain article. Les cours d'éducation sont pour moi essentiels lorsque l'on adopte un chien. Tant pour son épanouissement car il rencontre d'autres chiens, mais aussi pour nous, ses humains qui pouvons comprendre ses réactions et tisser de vrais liens.

 

Je vous remercie d'avoir si bien accueilli Bailey et de suivre ses aventures quotidiennes, que ce soit sur Instagram ou Facebook ! J'essaie vraiment de partager avec vous son évolution, notamment avec la photo hebdomadaire  sur la balance ;)) 

 

 

A très vite les Chamis,

 

 

Charlène

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload